Recherche avancée
Libres Savoirs >> Sciences de l'économie, de la gestion et de la société >> Sciences économiques et sociales
Responsable :

Frédéric Kletz
  

Equipe Pédagogique :
Bertrand Pignault
Emmanuel Coblence
Frédéric Garcias
Kevin Levillain
Marine AgoguÉ
Olivier Stenneler
Sébastien Gand
Sophie Vallon-Peillon

Niveau : Graduate

Langue du cours : Français

Période : Printemps

Nombre d'heures : 8

Crédits ECTS : 1
SGS_C9116 Comptabilité analytique
Ressources Pédagogiques :
Objectifs: La comptabilité analytique est un instrument à usage interne tourné vers la gestion de sous-ensembles distingués dans l'activité de l'entreprise. Il s'agit aussi très souvent du contrôle a posteriori des responsables chargés de cette gestion. L'entreprise n'est plus considérée comme une entité uniforme, mais comme un assemblage complexe de moyens, de techniques, de responsabilités. Il ne s'agit plus de savoir si telle charge correspond à une facture payée à tel tiers, mais de déterminer quelle part de cette charge peut être attribuée à tel produit ou à telle activité, à tel sous-ensemble de l'entreprise, usine, atelier, machine, poste de travail, ou à tel responsable.
Les coûts calculés par la comptabilité analytique ont quatre usages : justifier des prix de vente, donner des éléments permettant de décider, fournir des paramètres de contrôle, évaluer des biens et des services. Mais ces usages font appel à des qualités si différentes des systèmes d'information en cause qu'un modèle de calcul de coût ne peut guère répondre à plusieurs d'entre eux. L'oubli de ce fait entraîne bon nombre d'erreurs dans les jugements et dans les choix.



Programme: Le cours de comptabilité analytique, qui se déroule sous forme de travaux pratiques, comporte la description comparative des différentes méthodes d'analyse de coûts et une réflexion sur les usages que l'on peut en faire :
  • La comptabilité en coûts complets, méthode de base la plus répandue, ne serait-ce que parce que la loi en impose le principe pour l'évaluation des stocks et des éléments de patrimoine produits par l'entreprise,
  • Le "direct-costing", qui tente de remédier aux inconvénients des coûts complets pour effectuer certains choix, par l'analyse de la variabilité des charges,
  • Le contrôle budgétaire qui compare les coûts à des normes, mesure et explique les écarts,
  • La "comptabilité par activités", qui part du constat que les comptabilités analytiques telles qu'elle sont effectivement mises en oeuvre dans les firmes sont en crise, compte tenu des évolutions des techniques et des modes de production. Cette théorie récente ambitionne de définir une manière nouvelle de bâtir une comptabilité analytique adaptée à la gestion, et de s'en servir.

[Nota : Ce cours prolonge le cours de Comptabilité générale (9125) du 5e semestre. Le polycopié de ces 2 cours est disponible au format Acrobat PDF dans les documents de cours.


Dernière mise à jour : samedi 11 décembre 2010

© Mines de Paris 2017 - Réalisé par Winch Communication