Recherche avancée
Formations >> Mécanique des fluides et énergétique
Ecole Principale :
MINES ParisTechMINES ParisTech

Ecoles Partenaires :
> MINES ParisTech

Mots clefs :
Stratégies énergétiques - Energie - Politique énergétique - Economie - Energies renouvelables - Efficacité énergétique - Prospective - Systèmes énergétiques - Analyse de cycle de vie - Charbon - Uranium - Pétrole - Gaz - Energies fossiles - Economie d’entreprise - Marchés de l’énergie - Financement de projet.

Langue du programme : Français

Lieu Formation :
Les enseignements ont lieu à MINES ParisTech à Paris en dehors des révisions scientifiques de septembre qui ont lieu à Sophia Antipolis près de Nice.

Niveau requis :
Etudiants disposant d’une formation de base en science et technologie (minimum Bac+4 - 210 ECTS ou licence - 180 ECTS - et expérience professionnelle de manière exceptionnelle).

Admission :
Date limite de dépôt des dossiers : début juin.

Calendrier :
16 mois à plein temps à partir de septembre. 2 semestres d’enseignement de septembre à mars. Stage en laboratoire, recherche industrielle appliquée à l’énergie, de mars à juillet. Stage dans une entreprise du domaine de juillet à décembre.

Validation :
- 42 crédits ECTS pour la validation des enseignements et des projets. - 48 crédits ECTS pour le rapport et la soutenance des stages en laboratoire et en entreprise.

Crédits ECTS : 120

Coût :
11 000 Euros, ou 5 500 Euros pour certains établissements partenaires dans le cadre d’ERASMUS.

Vie étudiante :
Possibilité de logement à Paris pour 100 à 400 Euros/mois. Indemnités des périodes de stage de 6 000 à 8 000 Euros. Possibilités de bourses et de prêts.

Contacts :
Philippe Riviere, responsable du Master : philippe.riviere@mines-paristech.fr Tél. : + 33 (0)1 40 51 90 80

Durée : 16 Mois

Export au format PDF  (version courte)
Export au format PDF  (version longue)
Master labelisé ParisTech
Stratégies Energétiques (Master Sciences et Technologies)
Génie des Procédés

Site Principal du Programme :
Contexte : L’approvisionnement énergétique, une question secondaire jusqu’en 1974, est devenu ensuite un facteur de coût à contrôler et surveiller. Avec les contraintes environnementales et la libéralisation des marchés, il se transforme maintenant en choix stratégique, en facteur d’incertitude et de risque.

Objectifs : Dans ce contexte, le Master Pro « Stratégies énergétiques » propose à des étudiants issus de formations scientifiques et techniques d’acquérir un second volet de compétence qui les rendra aptes à participer à l’élaboration des politiques énergétiques de leur entreprise ou de leur pays en restant en liaison avec les entreprises et acteurs institutionnels français. Les connaissances techniques que comprend ce Master permettent d’analyser les facteurs déterminants de la concurrence entre énergies et les composantes techniques des choix des entreprises et des pays. Le tronc commun de gestion et de droit s’applique aux entreprises et aux pouvoirs publics et encadre les décisions qui peuvent être prises par les acteurs techniques.

Contenu : La formation s’étend sur 18 mois et comprend :
- Une préparation linguistique
- Une mise à niveau scientifique (thermodynamique, thermique, mécanique des fluides,électricité) le premier mois
- Une base technologique obligatoire sur les systèmes et infrastructures énergétiques
- Un tronc commun d’économie, gestion et droit
- Des approfondissements techniques
- Deux langues étrangères dont le français pour les étrangers et l’anglais pour les non anglophone
- Un projet en laboratoire de recherche de 5 mois
Exemples : modélisation du marché européen des pompes à chaleur; perspectives de développement de la filière charbon, Analyse des fusions et acquisitions des opérateurs énergétiques au sein de l’Union Européenne de 1998 à 2007, Analyse de l’industrie éolienne en France : stratégies de R&D à mener.
- Un projet en entreprise de 5 mois
Exemples : élaboration d’une représentation climatique commune pour le modèles de prévision de consommation sur le réseau électrique, Evaluation du contenu carbone des différents usages de l’énergie, Grille d’analyse des investissements possibles pour un nouvel entrant dans le marché électrique français, Etude technico-économique pour la réalisation d’une Station Electrique Solaire…

Il existe une option «Energie et Matières Premières», dont les approfondissements
techniques s’intéressent à l’exploitation des ressources énergétiques fossiles.

Composition du programme :

Compétences acquises : - Connaître les filières énergétiques et les marchés de l’énergie.
- Acquérir des outils d’évaluation des systèmes énergétiques, producteurs et consomma-teurs, suivant des critères, énergétiques, environnementaux et économiques.
- Analyser les facteurs déterminants de la concurrence entre énergies.
- Comprendre les aspects techniques des choix énergétiques des entreprises et des pays.
- Conduire des projets à forte valeur ajoutée dans un environnement économique, juridique et culturel libéralisé et mondialisé.

Débouchés : Les débouchés ouverts aux diplômés se situent dans :
- Les entreprises d’équipements (automobile, avions, centrales, infrastructures)
- Les grands opérateurs des réseaux électriques et gaziers
- Les agences publiques et régulateurs du domaine
- Les groupes pétroliers
- Les entreprises de services : notamment les services énergétiques, domaine d’excellence de grandes entreprises françaises
- Les bureaux d’étude et cabinets de conseils spécialisés
- Les pouvoirs publics nationaux, régionaux et locaux
- Les organisations internationales : Agence Internationale pour l’Energie, Commission Européenne, Programme des Nations Unies pour l’Environnement...

Métiers : La forte demande actuelle d’ingénieurs dans le domaine de l’énergie explique que tous les métiers de l’ingénieur en énergétique sont possibles après ce Master : du bureau d’étude, en passant par la R&D, à l’ingénieur projet, jusqu’aux métiers de la finance sur les marchés de l’énergie. Dans un domaine à contraintes économiques fortes, dans un contexte international et en constante ébullition, les élèves du master sont particulièrement appréciés pour des métiers prospectifs visant le développement d’entreprises sur de nouveaux marchés de l’énergie et/ou dans de nouveaux pays.

Atouts de la formation : Une formation en phase avec les besoins de l’industrie, l’enseignement s’appuyant sur les laboratoires de recherche de MINES ParisTech qui mènent une recherche tournée vers l’industrie: Centre Energétique et Procédés (CEP), Centre d’Economie industrielle (CERNA), Centre de Géosciences.
Une immersion culturelle complète, les élèves suivant les cours avec les élèves du cycle ingénieur. Un suivi individualisé avec des promotions restreintes à 15 élèves.

Dernière mise à jour : vendredi 26 février 2010

© Mines de Paris 2017 - Réalisé par Winch Communication