Recherche avancée
Formations >> Sciences et technologies de l'information et de la communication >> Informatique
Ecole Principale :
MINES ParisTechMINES ParisTech

Ecoles Partenaires :
> MINES ParisTech, Fabien COELHO

Partenaires Académiques :
> DEMATUS, Jean-Marc RIESCHT

Mots clefs :
Dématérialisation, management, systèmes, informatique, organisation, juridique, sécurité, sûreté, finance, qualité, gestion des risques

Langue du programme : Français

Lieu Formation :
MINES ParisTech

Niveau requis :
Ce BADGE s’adresse à des cadres titulaires d’un diplôme de niveau Bac+5 (diplôme d’ingénieur ou de Master technique) avec 5 ans d’expérience minimum ainsi que des candidats de niveau Bac+4 avec une solide expérience pourront être retenus également. Le niveau d’admission au BADGE est volontairement élevé en raison de la complexité technique et juridique du sujet et de ses composantes manageriales et stratégiques. Les dossiers des candidats possédant un diplôme de niveau Bac+3 ou moins pourront être étudiés sous réserve de présenter une expérience de cadre très solide et une motivation toute particulière, ainsi que des lettres de recommandation et une cohérence entre le contenu de la formation et leur projet professionnel.

Admission :
1. Sur Dossier Les participants seront sélectionnés en deux étapes : 1-1. sur dossier pour valider les conditions de recevabilité, 1-2. puis sur un entretien oral pour cerner les compétences et les motivations des participants et la cohérence du cursus proposé avec leur projet professionnel. 2. Epreuves Il n’est pas prévu d’épreuves au niveau de la sélection des candidats. Cependant, si le jury le souhaite, une épreuve pourra être réalisée aux fins de vérifier l’aptitude d’un ou de plusieurs candidats. 3. Jury Le jury de sélection sera présidé par Fabien Coelho, responsable de la formation pour MINES ParisTech aidé de Jean-Marc Rietsch, coresponsable de la formation.

Calendrier :
de janvier à juin.

Validation :
1. Sur Dossier Les participants seront sélectionnés en deux étapes : 1-1. sur dossier pour valider les conditions de recevabilité, 1-2. puis sur un entretien oral pour cerner les compétences et les motivations des participants et la cohérence du cursus proposé avec leur projet professionnel. 2. Epreuves Il n’est pas prévu d’épreuves au niveau de la sélection des candidats. Cependant, si le jury le souhaite, une épreuve pourra être réalisée aux fins de vérifier l’aptitude d’un ou de plusieurs candidats. 3. Jury Le jury de sélection sera présidé par Fabien Coelho, responsable de la formation pour MINES ParisTech aidé de Jean-Marc Rietsch, coresponsable de la formation.

Crédits ECTS : 25

Coût :
9500€ HT, frais d'inscription inclus N'hésitez pas à nous contacter pour le financement de votre formation (pistes à investiguer : Fongecif, DIF, financements partiels ou total employeur ou personnel... Plusieurs sources de financement pouvant parfois se cumuler.

Contacts :
MINES ParisTech Fabien Coelho DEMATEUS Sylvine Guillard Port : +33 (0)6 77 63 84 74 Fax : +33 (0)1 76 50 81 51 info@demateus.com

Durée : 6 Mois

Export au format PDF  (version courte)
Export au format PDF  (version longue)
BADGE
Management du patrimoine informationnel
Contexte : Cette formation continue s’adresse à des cadres ayant de fortes responsabilités, une grande autonomie et une véritable expérience professionnelle. L’objectif est de les former à gérer ces évolutions des systèmes d’information, avec la prise en compte au plus tôt des contraintes particulières liées à l’accroissement des volumes de données numériques issu du développement de la dématérialisation et de l’archivage électronique, dans un contexte pluridisciplinaire impliquant à la fois des aspects techniques, juridiques et organisationnels.

Objectifs : Son objectif est de former des cadres capables d’appréhender pleinement la notion de patrimoine informationnel dans les organisations, tant publiques que privées, liée en particulier au développement des données numériques.
Il s’agit de former les cadres à un métier qui consiste tant à valoriser l’information qu’à la protéger. Au-delà de la sécurisation des données poussée dans son sens le plus large jusqu’à la notion d’intelligence économique, cette formation doit aider à mettre en place des dispositifs et une organisation qui vont permettre aux utilisateurs d’accéder à l’information pertinente dont ils ont besoin au quotidien. Nous rejoignons à ce stade les objectifs directement liés à la gestion de la connaissance (knowledge management) et à des outils comme les moteurs de recherche, liés à l’analyse sémantique, pour lesquels les technologies sont encore en pleine évolution.

Contenu : 1.Panorama général et définitions :
Patrimoine informationnel et actif immatériel. Evolution et historique, de l’informatique aux centrales numériques en passant par la dématérialisation.
Les enjeux de la protection de l’information : stratégiques, juridiques, logistiques, sécuritaires, techniques et financiers.

2. Intelligence économique
ou comment valoriser et protéger l’information stratégique.
Analyse contextuelle. L’IE d’entreprise comme culture managériale. Le système d’information au cœur de la démarche.
Guerre économique et stratégie sécuritaire. Nouvel objectif pour l’entreprise, détenir une triple capacité : à influencer avec intégrité, à gérer et exploiter l’information, à sécuriser son patrimoine informationnel.

3. Analyse et management du risque :
Périmètre, menaces (humaine, physique ou logique) et vulnérabilités. Politique de sécurité des systèmes d’information. Référentiels adaptés, convergence avec l’archivage électronique. Méthodes d’évaluation et d’audit.

4. Valorisation de l’information :
Constitution du patrimoine informationnel. Classification de l’information en fonction de sa sensibilité, définie selon le degré de disponibilité, de confidentialité et d’intégrité des données. La gestion des connaissances ou kwnowledge management. Comptabilisation de l’immatériel en tant qu’actif de l’entreprise. Importance des moteurs de recherche comme outils techniques permettant l’exploitation et la valorisation de l’information.

5. Aspects juridiques :
Cadre légal et règlementaire. Données personnelles (le droit de savoir, d’accès, de rectification, d’opposition, des formalités préalables). Identité numérique.

6. Les outils et instruments de protection (techniques, juridiques et organisationnels) :
Sécurité des systèmes et des réseaux. Droit de la propriété intellectuelle et industrielle. Charte d’utilisation des communications électroniques. Contrats de travail et contrats avec des tiers. Les sûretés sur le patrimoine informationnel. Assurances.

7. Continuité d’activité et gestion de crise :
Principes généraux. Plans de continuité. Présentation de retours d’expérience. Rôle de l’externalisation.

Débouchés : Cette formation s’adresse soit à des cadres responsables de l’information (de plus en plus numérique) au sein de leur organisation (DSI, RSSI), de projets de dématérialisation au sens large du terme ou encore d’archivage électronique, soit à des consultants soumis à des problématiques similaires d’organisation de l’information à la fois en terme de valorisation et de protection ou encore à des actions de dématérialisation et d’archivage électronique.

Elle correspond à la création d’une nouvelle fonction de responsable de l’information « numérique », ou DDM pour digital data manager, avec une approche nécessairement pluridisciplinaire :
- informatique,
- organisation,
- juridique,
- sécurité,
- sûreté,
- finance,
- qualité,
- gestion des risques,
- gestion de projet.

C'est le Directeur des systèmes d’information (DSI ou CIO pour Chief information Officer) qui est le plus proche aujourd'hui de ces besoins, mais il ne dispose en général pas de la légitimité juridique. Cette formation peut aussi toucher des consultants (conseil stratégique, assistance à maîtrise d’ouvrage, direction de projet) pour une montée en compétence dans ce domaine.

Métiers : L’activité de ce métier consiste tant à valoriser l’information, qu’à la protéger par ailleurs. Il s’agit ainsi de prendre en compte l’information pendant tout son cycle de vie, de sa création jusqu’à sa suppression ou à sa conservation définitive. La richesse de ce métier consiste surtout, au-delà de la sécurisation des données qui doit être prise dans son sens le plus large jusqu’à la notion d’intelligence économique, à mettre en place des dispositifs et une organisation qui vont permettre aux utilisateurs d’accéder à l’information pertinente dont ils ont besoin au quotidien. Nous rejoignons à ce stade des problématiques de gestion de la connaissance (knowledge management), de performances des moteurs de recherche, d’analyse sémantique, pour lesquels les technologies sont encore en pleine évolution. L’objectif principal du métier est ainsi de permettre une valorisation de l’information destinée avant tout à favoriser la recherche et l’innovation, source de croissance pour toute organisation.

Dernière mise à jour : vendredi 21 septembre 2012

© Mines de Paris 2017 - Réalisé par Winch Communication